Date: Fri, 6 Dec 1996 12:41:35 +0200
To: jpc@cyberie.qc.ca (Jean-Pierre Cloutier)
From: sj23@calva.net (Stefan Jaffrin/Cyber Tribes)
Subject: de l'art de faire des mailing

Bonjour,

Je rédige un article sur l'art de faire des Mailings sur Internet pour la revue L'Internet Professionnel. Un encadré donnera quelques exemples d'utilisation réussie.

Vous en effectuez vous-même de temps en temps et j'en suis un des heureux destinataires. Je serais très heureux de pouvoir recueillir vos témoignages.

En vous remerciant par avance de bien vouloir répondre a ces quelques questions et en restant à votre disposition pour toute information complémentaire

Veuillez recevoir mes chaleureuses salutations

Je vous ferais bien sûr parvenir le fruit de cette étude dès sa publication

Stefan Jaffrin


PETIT QUESTIONNAIRE:

Combien de E-Mails envoyez par jour-semaine-mois? à combien d'adresses?

Bon. Disons que dans ma situation, si on tient compte de ma liste d'envoi des Chroniques de Cybérie, c'est plus de 3 000 messages par semaine expédiés depuis le serveur. Mais pour ce qui est de la correspondance de un à un(e), des renvois (forward) à des connaissances de textes que je reçois (dimension maillage), et des demandes de renseignements, j'envoie environ 200 messages/semaine. J'en reçois de 150 à 300, selon le contenu des Chroniques ou des articles que j'écris.

Quelles erreurs de jeunesse avez-vous commises? Quels enseignements en avez-vous tiré? Quelles stratégies avez-vous adopté?

Erreurs de jeunesse (=_=). Pas vraiment des erreurs, je dirais. Plutôt une mécompréhension des fonctions de base du courrier électronique. La portée des commandes CC et BCC, le problème des accents (au début, en 1991/1992, c'était l'enfer!).

Au début des Chroniques, alors que je n'avais que quelque 80 personnes abonnées, j'envoyais le message en adressage direct ou en CC à tout le monde. Un petit malin a fait un «copier/coller» de la liste qui était visible et a inondé mes abonnés de messages réclames pour un livre qu'il venait de publier. J'étais furieux, et à raison, mais contre moi-même surtout à cause de mon imprudence. La leçon a porté. C'est alors que nous avons eu recours à un dispositif de serveur de liste qui respecte l'anonymat des personnes abonnées aux Chroniques; il n'y a que deux personnes ayant accès à cette liste, la webmistress et moi. Nous avons des abonnés qui sont des personnes très en vue (politiciens, chefs d'entreprises, artistes, etc.) et dont l'adresse électronique est très évidente. Ils risqueraient de recevoir bien du courrier non sollicité si cette adresse «privée», qui correspond à une boîte aux lettres privée, était connue plutôt que leur adresse «publique» qui est souvent gérée par des adjoints. Notre liste est confidentielle, ça fait partie du respect de la vie privée. Personne n'est tenu de savoir ce que vous lisez, à quoi vous êtes abonné.

Quels conseils auriez vous à donner à un débutant?

D'abord et avant tout, maîtriser le logiciel, lire les instructions, les fichiers d'aide des logiciels ou modules intégrés de courrier électronique. Respecter les principes de nétiquette et respecter les correspondants. Ne pas envoyer en pièce jointe un fichier volumineux sans avertir la personne à qui il est adressé, lui demander quel est le moment propice pour le faire. Je suis abonné à un tas de listes par courrier électroniques (bulletins, forums, discussions, etc.) et j'aime faire des renvois à certaines personnes lorsque je trouve une information intéressante. Mais il s'agit de vérifier si ces personnes aiment recevoir des messages ainsi. Ne jamais s'imposer.

Quel logiciel utilisez-vous? Eudora Light, Pro, Claris E-Mailer, Microsoft Exchange?

Je suis un utilisateur très fidèle d'Eudora que je recommande en version Light ou Pro. Je suis toujours étonné de voir, dans les sondages et enquêtes, le grand nombre de personnes qui utilisent le module courrier d'un fureteur pour gérer leur courrier électronique. Aucun de ces modules, Netscape ou Microsoft IE, n'a la puissance de gestion et la facilité d'utilisation d'un logiciel d'application spécifique comme Eudora.

Quels sont les atouts de ce logiciel par rapport aux autres?

Les boîtes aux lettres individuelles qu'on crée à volonté pour classer les messages selon les correspondants, les sujets, etc. Les filtres qui le font automatiquement. Les alias «nicknames» qui permettent de regrouper des correspondants sous une seule adresse. Les commandes HTML dans le corps d'un message sont actives, ça économise du temps. Un document .doc de Word ou un .GIF ou JPG arrive en pièce jointe? On clique sur le titre du fichier et l'application désignée est automatiquement lancée et ouvre le fichier en question. Enfin, la très grande fonctionnalité du produit.

Votre Internet Provider prévoit-il une surfacturation au delà d'un certain volume d'E-Mails envoyés par jour (p. ex. 10 Francs au delà d'un Mega)?

Non, aucun fournisseur de le fait au Québec. Ce serait la révolution.

Utilisez-vous des "add-on" pour automatiser les mailing ou leur retraitement?

Sauf pour ce qui est du serveur de liste, en raison du volume. Pour la correspondance perso, certains alias, mais pas de greffon, non.

Utilisez-vous des applications spécifiques pour traiter les réponses, des autorépondeurs?

Jamais. Même la liste d'abonnement des Chroniques de Cybérie est gérée manuellement et ça permet aux gens de nos envoyer des commentaires, de nous dire comment ils ont appris l'existence des Chroniques, ce qu'ils font dans la vie, et surtout de savoir que le message est lu et non envoyé au rebut par un majordomo.

Quelles fonctionnalités vous semblent les plus importantes?

En gros, la rapidité et l'efficacité. La possibilité de faire des renvois, de répondre en citant dans le texte ou en reprenant certains extraits. L'envoi des pièces jointes (attachments) est aussi fort utile et nous faisons parvenir à nos abonnés un fichier HTML de cette manière. Puis les listes d'envoi ou forums de discussion sur courrier électronique. Disons que c'est l'essence même de la cybercommunication, c'est facile, économique, à la portée de tous.

Avez-vous des réactions négatives et dans quelle proportion?

Très peu. En fait, nous n'inscrivons les gens sur notre liste qu'à demande, donc les gens manifestent un intérêt à recevoir les Chroniques, connaissent le produit, savent à quoi s'attendre. Quand des personnes nous demandent de les rayer de la liste, c'est plus souvent qu'autrement pour des raisons comme le manque de temps, un changement d'emploi ou de faculté, etc.

Quel est le pourcentage de personnes vous demandant de ne plus recevoir vos mails?

Par mois, moins de 1 % alors que les nouvelles demandes d'inscription font grossir la liste d'environ 10 % par mois. Mais il y a beaucoup de demandes de changement d'adresse. Il semble que la concurrence féroce entre fournisseurs entraîne des mouvances chez la clientèle.



Retour

URL : http://www.cyberie.qc.ca/jpc/email.html
Mise à jour : 23 avril 1997