Accueil | La campagne | Les partis | 1993 | Enjeux | Info Canada

Décision 1997

Actualités
Mise à jour : 25 mai 1997, 8 h

N'oubliez pas de recharger («reload») cette page pour obtenir la version la plus récente.

Caricature du jour - Donato
La société distincte, une antiquité?
Toronto Sun, 25 mai 1997

Jean Charest s'engage à travailler à la réconciliation au pays
«Pour Jean Charest, un consensus se dégage des résultats du référendum de 1995, qu'importe dans quel camp on se situe.  Les gens ont exprimé une volonté réelle de changement, a dit le chef conservateur, ajoutant que d'autres Canadiens veulent aussi que les choses bougent au pays.  Il s'adressait alors à quelques 500 militants réunis au gymnase du Petit séminaire de Québec.
Le Soleil, 25 mai 1997

Le Bloc toujours en tête au «Royaume»
«La forteresse souverainiste du Saguenay/Lac-Saint-Jean va résister aux assauts de la vague Charest le 2 juin.  Si des élections avaient eu lieu entre le 13 et le 19 mai, le Bloc québécois aurait remporté les quatre circonscriptions de la région, selon un sondage l'Observateur réalisé par Pelletier société marketing et UniMarketing pour le compte de Progrès du Saguenay et CKRS-radio.  Toutefois, on remarque une forte érosion de l'appui aux candidats du Bloc, surtout au profit des conservateurs. 
Le Soleil (Le Quotidien de Chricoutimi) - 25 mai 1997

Québec au centre d'un désert d'idées
«Jamais les candidats en lice et les programmes locaux des partis pour la région de Québec n'auront pris si peu de place au cours d'une campagne électorale.  À quelques jours du vote, les candidats n'ont même pas réussi à se faire connaître vraiment de leurs concitoyens.  Même les députés du Bloc québécois qui représentent toutes les circonscriptions de la région depuis quatre ans demeurent des inconnus pour un très grand nombre de leurs commettants.»
Le Soleil, 25 mai 1997

Les Canadiens se préparent dans l'indifférence à une élection sans enjeu
«Dans une ambiance particulièrement morne, les Canadiens se préparent pour le 2 juin à des élections générales jouées d'avance, le Parti libéral du Premier ministre Jean Chrétien paraissant assuré de revenir au pouvoir.»
Agence France Presse, 25 mai 1997

'Net losses rile Reform : Party gone from Elections Canada Web site as voting begins
Les réformistes sont furieux que le site Web d'Élections Canada n'ait pas mentionné les candidats réformistes dans les pages énumérant les candidats en lice dans les différentes circonscriptions.  L'information serait «disparue» du site Web, mais on ne sait trop quand ni comment.  Élections Canada a donc fermé complètement cette section de son site Web.
Edmonton Sun, 25 mai 1997

Ad 'insulting': Chrétien - Reform Party's controversial TV spots trying to paint all Quebecers as separatists, prime minister complains
Chrétien qualifie de trompeuse la campagne publicitaire du Parti réformiste qui assimile tous les chefs de partis québécois à des souverainistes.  Le chef libéral se voit forcé de défendre un de ses propres messages publicitaires où on le voit en compagnie de Lucien Bouchard lors d'un voyage de prospection économique de «Team Canada».
Montreal Gazette, 25 mai 1997

Reform 'getting' to foes
Preston Manning réplique aux critiques selon lesquelles son acharnement sur le dos du Québec met en péril l'unité canadienne en déclarant qu'il ne fait que dire ce que le reste du Canada souhaite entendre.
Toronto Star, 25 mai 1997

The Americas: Taxes the target in Canada, too
Tout comme aux États-Unis, la fiscalité occupe une grande place dans le discours politique au Canada, surtout en période de campagne électorale.  La question vue par David M. Shribman du Boston Globe.
Boston Globe, 25 mai 1997

Archives | Sondages
Haut de la page
Accueil | La campagne | Les partis | 1993 | Enjeux | Info Canada

Les Chroniques de Cybérie
Courrier
Info-publicité
Mise à jour : Le 24 mai 1997.
© Les Éditions Cybérie inc.
Montréal (Québec)
(514) 521-0094